J'aime lire

Mes meilleures lectures d'août 2012

26 Sep 2012 - 16:54:47


Oh, boy ! de Marie-Aude Murail
Ecole des Loisirs, Médium, 2000
Un traitement sympathique et novateur de l'homosexualité (un demi-frère homosexuel, fêtard, cool, rejeté par sa famille, qui a subitement l'occasion d'accepter la garde d'enfants) et du couple en mal d'enfant (la demie-soeur du demi-frère qui veut adopter la toute petite, mignonne et blonde, sans s'occuper des sentiments des 3 enfants qui voudraient rester ensemble).


Il n'y a pas beaucoup d'étoiles ce soir de Sylvie Testud
L'actrice raconte avec humour et franchise les affres de son métier : l'entrée au conservatoire, les 1ers castings, se lever tous les jours à l'aube, se laisser faire par la maquilleuse et la coiffeuse, se faire prêter une robe haute couture et des bijoux pour les Césars, rester dans la même pièce qu'un serpent, voir la cascadeuse se blesser, tourner nue, mettre en panne un tournage à cause d'un fou rire chronique... Le lecteur croit entendre la voix de l'actrice tant son écriture lui ressemble.


La mystérieuse flamme de la Reine Loana d'Umberto Eco
* les histoires d'amour du narrateur adulte puis enfant et adolescent : le lecteur sait quel genre d'adulte il est devenu avant de découvrir son enfance
* la résistance des Partisans italiens contre les Chemises noires de Mussolini
* la guerre des villages, qui commence comme Clochemerle ou La Guerre des boutons, mais qui finit en drame.


La Brèche-au-loup (Comédie B.) d'Alain Gautré

prix Ado du théâtre contemporain 2009

* des amitiés trop fusionnelles et des amours trop éphémères
* la peur de la ville qui rejoint celle des bêtes sauvages
* le mécanisme de la rumeur, de la "légende urbaine".

Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle
Delcourt, collection Shampooing, 2011

* le carnet de voyages transformé en roman graphique ; les ateliers de bande dessinée auprès de jeunes qui ne peuvent pas quitter les territoires palestiniens, le décalage entre la liberté créative de l'auteur et ce que ces étudiants ont le droit d'apprendre...
* l'objectivité, la tolérance des employés des ONG ; l'hospitalité d'inconnus juifs, orthodoxes, musulmans...
* le dessinateur et un autre conjoint qui se retrouvent "pères au foyer", les poussettes et les squares dans une ville où les attentats peuvent reprendre à tout moment.

Lien permanent vers l'article complet

http://fionnghuala.sosblog.fr/j-aime-lire-b3/Mes-meilleures-lectures-d-aout-2012-b3-p33.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: En attente





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)